Question écrite : Revalorisation des sages-femmes

Question écrite : Revalorisation des sages-femmes

M. Jean-Michel Jacques attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la situation des sages-femmes et leur demande de revalorisation de leur profession. Depuis de nombreuses années, de plus en plus de responsabilités et de connaissances précises incombent à ces professionnels dans le cadre de l’exercice de leur activité : suivi obstétrique, accompagnement pré et post natal, activité d’interruption volontaire de grossesse, diagnostic de l’endométriose etc. Ces professionnels qui sont par ailleurs formés au cours de cinq années d’études, perçoivent en début de carrière un salaire compris en moyenne entre 1 600 et 1 800 euros en fonction des structures d’accueil. Bien que depuis le 1er septembre 2020 et les accords du Ségur de la santé, les sages-femmes bénéficient d’une revalorisation salariale de 183 euros nets par mois, celle-ci correspond toutefois à celle réservée aux professions paramédicales. En effet, elles souhaiteraient que leur profession soit notamment reconnue par l’instauration d’un statut médical propre, correspondant à leurs compétences et responsabilités. Le 16 septembre 2021, a été annoncé le versement d’une prime de 100 euros à celles qui travaillent à l’hôpital et une hausse de salaire d’environ 100 euros brut par mois pour 2022. Aussi, il souhaiterait savoir ce que le Gouvernement entend mettre en place, dans la continuité de ces annonces, vers une meilleure prise en compte et revalorisation du métier de sage-femme.

En attente de la réponse