Fonderie de Bretagne : « Pas de repreneur, pas de départ ! »

Fonderie de Bretagne : « Pas de repreneur, pas de départ ! »

Le jeudi 15 avril, je me suis rendu hier au siège de Renault pour mettre le groupe face à ses responsabilités et exiger de lui plus de transparence sur ses intentions concernant l’avenir du site de Caudan.
« J’estime que Renault doit rester : il a un devoir envers ses salariés et est redevable aux contribuables. »
« Si le groupe s’entête à se séparer de l’usine, il doit trouver une solution crédible. Pas de repreneur, pas de départ ! »