Choucas des tours : travail sur la réduction des dégâts

Choucas des tours : travail sur la réduction des dégâts

Visioconférence ce matin entre les parlementaires bretons et les cabinets du Ministère de la Transition écologique et du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation au sujet du choucas des tours.
Visioconférence ce mardi 01 décembre

Visioconférence ce mardi 01 décembre

Une espèce protégée qui génère de nombreux dégâts

Il s’agit d’un sujet complexe, le choucas des tours étant une espèce protégée mais en surpopulation en Bretagne et qui occasionne des dégâts très importants sur les cultures, le patrimoine architectural et le bâti des particuliers. La situation s’étant nettement aggravée ces dernières années.
Nous travaillons de concert afin de trouver une solution qui permettrait de réduire ces dégâts dont le montant se porte à 500 000 euros dans le Morbihan pour l’année dernière.

Actions des parlementaires bretons

En aout 2019, j’avais déjà saisi le ministre de l’agriculture sur ce sujet, sollicité par des coopératives agricoles désabusées devant les dégâts occasionnés par cet oiseau (Voir courrier ci-dessous)

Courrier adressé au Ministre de       l’agriculture en aout 2019

Puis l’ensemble des parlementaires bretons ont été interpellés chacun dans leur circonscription par des agriculteurs, des élus locaux et des particuliers sur cette problématique propre à notre territoire du fait de la surpopulation de l’espèce en Bretagne.
Nous agissons ensemble afin de trouver une solution avant le printemps prochain, époque à laquelle les dégâts sont les plus importants.
Nous avons adressé plusieurs courriers au ministère en ce début d’année et ce mois-ci nous avons cosigné un amendement demandant à ce que les dégâts causées par le choucas des tours rentre dans le champs des calamités agricoles, permettant ainsi une indemnisation des agriculteurs concernés.
En parallèle, nous travaillons sur la réduction des dégâts en testant la possibilité d’engrillagement des sites afin des les protéger.
Un travail important est mené avec les chambres agriculture et fédérations de chasse pour être plus efficace dans les méthodes a appliquer.