Projet de loi de finances pour 2021 (PLF21) : deuxième semaine d’auditions pour la Commission de la défense nationale et des forces armées

Projet de loi de finances pour 2021 (PLF21) : deuxième semaine d’auditions pour la Commission de la défense nationale et des forces armées

Cette semaine, en vue de l’examen des missions « Défense » et « Anciens combattants » inscrites dans le Projet de loi de finances pour 2021, les membres de la Commission de la défense nationale et des forces armées ont poursuivi leur cycle d’auditions.

Pour la troisième année consécutive, le Projet de loi de finances respecte la trajectoire prise en Loi de Programmation militaire et poursuit l’ambition de remontée en puissance de nos armées.

Retrouvez la présentation du PLF pour les missions « Défense » et « Anciens combattants » sur : https://www.defense.gouv.fr/portail/enjeux2/plf-2021/projet-de-loi-de-finances-des-armees-2021-lpm-anne-e-3/editos

 

Mardi 13 octobre 2020 

  • Audition à huis-clos du Général Lavigne, Chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace

L’armée de l’Air et de l’Espace assure des missions permanentes en métropole et en outre-mer (sûreté aérienne, dissuasion nucléaire, missions de services publics) et est également présente sur de nombreux théâtres d’opération (Levant, Sahel, Mer baltique, etc.).

La multiplication des théâtres et des formes d’engagements implique de conserver une force aérienne efficace et prête à pouvoir  être engagée rapidement. Concernant les équipements, le plan de soutien à l’aéronautique combiné aux crédits prévus dans le cadre du PLF pour 2021 permettra à l’armée de l’Air et de l’Espace de bénéficier de nombreuses livraisons (avion de transport et de ravitaillement, radars, satellites) et de renforcer ses capacités spatiales (100 millions d’euros alloués aux lanceurs spatiaux en 2021). En matière d’effectifs, la politique de recrutement se poursuivra l’année prochaine en cohérence avec les objectifs fixés dans la Loi de programmation militaire.

 

Mercredi 14 octobre 2020

  • Audition à huis-clos de l’Amiral Vandier, Chef d’état-major de la Marine

Présente sur toutes les mers du globe, la Marine nationale assure des missions nombreuses et variées en métropole, en outre-mer et sur différents théâtres stratégiques (action de l’Etat en mer, surveillance maritime, lutte contre la piraterie, défense de la souveraineté et du droit de la mer, etc.).

Afin de rester une marine complète et de conserver ses capacités d’intervention, la Marine nationale bénéficiera en 2021 de nombreuses commandes et livraisons d’équipements (frégate multi-missions, frégate de défense et d’intervention, hélicoptères, missiles, etc.).

 

  • Audition des membres du Conseil supérieur de la fonction militaire

Lors de cette audition, j’ai interpellé les membres du Conseil supérieur de la fonction militaire sur la relative méconnaissance que peuvent avoir les civils concernant la singularité du métier de militaire et plus largement des enjeux de défense. Alors que notre monde connaît des bouleversements stratégiques majeurs et que les défis sécuritaires sont multiples, je leur ai demandé par quels moyens la connaissance des armées et des enjeux de défense par les civils pouvait être améliorée.

Ils ont notamment évoqué les nombreux dispositifs qui renforcent le lien Armées-Nation sur le territoire (réservistes, Service national universel, ambassadeurs de l’Institut des hautes études de la défense nationale, référents défense dans les universités, stages dans les grandes écoles, etc.) et ont souligné la nécessité de communiquer davantage sur les actions réalisées par les forces armées sur le territoire national et à l’étranger.

Retrouvez l’intégralité de l’audition sur : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9647151_5f86befaeb990.commission-de-la-defense–audition-du-groupe-de-liaison-du-conseil-superieur-de-la-fonction-militai-14-octobre-2020

 

  • Audition de représentants d’associations professionnelles nationales de militaires

Cette audition a été l’occasion d’échanger avec les représentants des différentes associations professionnelles nationales de militaires autour de l’effort budgétaire consenti en 2021 en faveur de l’hébergement des militaires (237 millions d’euros) mais également de faire un point sur la Nouvelle politique de rémunération des militaires (NPRM) dont le premier bloc sera mis en place dès 2021 (création d’un dispositif renforcé d’indemnisation de la mobilité géographique).

Retrouvez l’intégralité de l’audition sur : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9653357_5f86f4179747b.commission-de-la-defense–representants-d-associations-professionnelles-nationales-de-militaires-et-14-octobre-2020

 

  • Audition de représentants de syndicats des personnels civils de la défense

Ce temps d’échanges a permis d’aborder avec les représentants de syndicats des personnels civils de la défense différents sujets comme la fidélisation des effectifs civils, la réussite du plan gouvernemental « apprentissage au sein de l’Etat » au sein du Ministère de la Défense ou encore la politique volontariste du ministère en faveur du recrutement d’agents en situation de handicap.

 

Jeudi 15 octobre 2020 

  • Audition du Général Lecointre, Chef d’état-major des Armées

Lors de cette audition, j’ai interpellé le chef d’état-major des Armées sur les perspectives d’amélioration des outils d’aide à la décision, et notamment sur la possibilité de recourir à l’Intelligence artificielle (IA) en complément de l’analyse humaine en matière de planification et d’évaluation de situation.

Le Général Lecointre a indiqué que pour faire face à l’accélération des boucles décisionnelles et conserver l’avantage, il était en effet indispensable de renforcer les outils d’aide à la décision et d’anticipation. Il a également précisé qu’un comité éthique avait été mis en place au sein du Ministère afin de nourrir les réflexions concernant les technologiques émergentes et leur emploi par les militaires.

 

  • Audition à huis-clos du Général Burkhard, Chef d’état-major de l’armée de Terre

Face à la reconfiguration du contexte géopolitique et stratégique mondial, les conflits de demain seront des conflits de haute intensité et il est indispensable pour l’armée de Terre de s’y préparer dès maintenant.

Le budget pour 2021 poursuit la volonté d’une remontée en puissance rapide de la composante et se traduit notamment par différentes livraisons d’équipements (véhicules légers tactiques, hélicoptères Caïman, systèmes de drones tactiques, etc.). Une attention particulière est également portée sur le volet ressources humaines afin de recruter, former et fidéliser les soldats et de renforcer la solidité de l’encadrement.

 

  • Audition à huis-clos du Joël Barre, Directeur général pour l’armement

Le budget 2021 dédié à la défense et plus spécifiquement alloué à l’équipement des forces s’inscrit à la fois dans une double ambition : atteindre un modèle d’armée complet et équilibré à l’horizon 2030 et accompagner les entreprises de notre base industrielle et technologique de défense (BITD) marquées par les conséquences de la crise sanitaire et de la crise économique.

Concernant le soutien à l’innovation, la fin d’année 2020 sera marquée par le lancement du fonds Definnov (200 millions d’euros), qui permettra d’accompagner les innovateurs industriels dans la durée et consolider le développement du tissu innovant dans les territoires.