Soutien à l’association « Tous vers l’emploi » – TZCLD

Soutien à l’association « Tous vers l’emploi » – TZCLD

Ce lundi 14 septembre, afin d’appuyer notre démarche législative, j’ai tenu à me rendre à Ploërdut puis à Plélauff en compagnie du député des Côtes-d’Armor Yannick Kerlogot et en présence des élus locaux, pour soutenir la candidature de l’association « Tous vers l’emploi » au dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée » dit TZCLD.

 

A Ploërdut, avec le député Yannick Kerlogot et les élus locaux

 

L’expérimentation TZCLD

 

Le principe du dispositif TZCLD est de financer des emplois pérennes par la réaffectation de dépenses sociales destinées à compenser l’absence d’emploi (chômage, minima sociaux, etc.) et ainsi favoriser le retour à l’emploi des personnes qui en sont le plus éloignées.

Pourront être embauchées en CDI et rémunérées au moins au SMIC les personnes volontaires, sans emploi depuis au moins 1 an malgré une recherche active, et domiciliées depuis au moins 1 an dans un territoire participant à l’expérimentation.

Mis en œuvre en 2016 dans 10 territoires pour 5 ans, dont 3 ont atteint l’exhaustivité (c’est l’exemple du territoire de Pipriac-Saint-Ganton en Bretagne), ce dispositif va être prolongé et étendu à de nouveaux territoires dans le cadre d’une proposition de loi déposée par les députés LaRem de la majorité et actuellement à l’ordre du jour de nos débats à l’Assemblée nationale. J’y participe activement et voterai demain pour son adoption.

L’examen de cette proposition de loi est l’occasion pour le député Yannick Kerlogot et moi-même (dont le territoire d’expérimentation s’étend sur nos deux circonscriptions) de remettre un coup de projecteur sur la candidature du territoire Centre Ouest Bretagne, portée par l’association « Tous vers l’emploi ».

 

Devant la mairie de Plélauff avec les élus locaux

L’association « Tous vers l’emploi »

 

L’association « Tous vers l’emploi » qui regroupe 8 communes de Centre Ouest Bretagne (dont 4 dans ma circonscription : Guémené-sur-Scorff, Locmalo, Ploërdut et Langoelan) est l’une des candidatures les plus abouties et les plus matures des 110 projets qui attendent de participer à l’expérimentation.

Cette association figurait parmi les 15 finalistes en 2016. Nous œuvrons collectivement pour qu’elle figure cette fois-ci parmi les projets qui seront retenus dans le cadre de cette deuxième vague.

Je crois fortement à ce dispositif composé pour et avec les acteurs locaux et qui offre une solution complémentaire aux politiques de l’emploi existantes.

Articles de presse