Commémoration du 75e anniversaire de la Libération de la Poche de Lorient

Commémoration du 75e anniversaire de la Libération de la Poche de Lorient

Le 7 mai 1945, au café breton d’Etel, les Allemands capitulent sans condition en signant l’acte de reddition.  Cet acte signe ainsi la fin de cinq ans d’occupation nazie sur le territoire de Lorient, démarrée depuis le 21 juin 1940. 

Cérémonie de la reddition le 10 mai 1945, à Caudan.

 

En 1940, la région Lorientaise, est une position stratégique grâce à sa situation géographique sur l’Atlantique et ses aménagements et équipements existants : Arsenal, Base aéro-navale, liaisons ferroviaires, etc. Les Nazis s’y installent progressivement et construisent à Keroman la plus grande base de sous-marins, hors Allemagne.

Suite au débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 1944, la Bretagne est libérée progressivement à partir du mois d’août. Les Allemands se replient alors sur Lorient, leur place forte, dès le mois de septembre. Ils étalent ainsi leur système de défense et de résistance terrestre de 54km de long, des rives de la Laïta à Quiberon, comprenant Groix et Belle-Ile.

Pendant 10 mois, soit 277 jours, les combats ne vont cesser entre les deux camps qui s’enlisent dans une guerre de position, pendant laquelle les bombardements sont réguliers, les approvisionnements et ravitaillements compliqués, les réseaux de liaison inutilisables. 

A partir du mois d’avril 1945, les bombardements s’intensifient, ils feront au total 144 victimes civiles.

Le 7 mai 1945, un message radio d’Allemagne réclame la capitulation. Elle sera signée à Etel, avec un cessez-le-feu prévu à 0h01 le lendemain, jour de la victoire des Alliées sur l’Allemagne nazie qui marque ainsi la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

C’est à Caudan, sur l’ancienne ligne de front, qu’est organisée la cérémonie de reddition le 10 mai 1945. Au cours de cette cérémonie, sont réunis le Général Fahrmbacher qui remet symboliquement au Général américain Kramer son arme, sous les yeux du Général Borgnis-Desbordes et du Colonel Morice représentant les Forces Françaises de l’Intérieur.

75 ans plus tard, ce dimanche 10 mai 2020, c’est dans cette même prairie, que nous nous réunissons pour commémorer la Libération de la Poche de Lorient, ainsi que les nombreuses victimes civiles et militaires de ces combats qui ont durablement marqués la région lorientaise.

Nous souvenir du sacrifice de ces femmes et ces hommes est indispensable et essentiel, c’est en effet grâce à eux que nous vivons en paix aujourd’hui. Nous leur devons notre liberté.

 

Source : https://patrimoine.lorient.bzh/3945/la-poche-de-lorient/