Réforme des retraites : intervention sur la singularité militaire

Réforme des retraites : intervention sur la singularité militaire

Dans le cadre de l’examen de la réforme des retraites, je suis intervenu ce matin en hémicycle sur la singularité militaire. Je vous prie de bien vouloir trouver ci-après le lien vers mon intervention (2min50) : 
Résumé de mon intervention en lien avec mon amendement à l’article 37 :
La pension militaire relève avant tout de la condition militaire et n’est pas assimilable à une retraite. Il s’agit d’une rémunération différée, compensatrice et proportionnelle aux sujétions et aux servitudes exorbitant du droit commun auxquelles sont soumis les militaires, sans droit de retrait.
Discipline, disponibilité, loyalisme et neutralité sont les maîtres mots de leur engagement. Lorsqu’une femme ou un homme s’engage, il ne fait pas le choix d’une carrière mais le choix d’une vie : une vie d’engagement au service de la Nation qui peut parfois aller jusqu’au sacrifice suprême. Aussi, il convient d’utiliser les bons termes et de ne pas entretenir une confusion entre deux mots qui ne signifient pas la même chose. En ce sens, j’ai défendu un amendement visant à remplacer toutes les occurrences du terme « retraite » par le terme « pension » lorsqu’il est fait référence aux militaires.