Rencontre avec l’association Poar Ar’ Leur

Rencontre avec l’association Poar Ar’ Leur

Je recevais ce lundi 17 février à ma permanence les membres de l’association Poar Ar ‘Leur afin de soutenir leur projet de film documentaire en langue bretonne sur la fabrication du cidre.

Poar Ar’ Leur

 

L’association dont le siège est à Bubry, a été crée en 2011 et a pour objectif principal la promotion de la culture bretonne sur le territoire des Pays de Pourlet et de Lorient.

Cette promotion de la culture passe par l’organisation d’événements festifs et rassembleurs mais également par des expositions et la réalisation de documentaires patrimoniaux.

Documentaire retraçant l’histoire du cidre

 

Ce projet de film accompagné de diffusions commentées a pour objet d’être un outil de mémoire.

Des tournages en langue bretonne et l’utilisation d’images d’archive illustreront cette transmission.

De la fabrication à l’ancienne aux nouveaux acteurs de la filière cidre, le documentaire retracera l’évolution des techniques de fabrication et la commercialisation du breuvage.

 

Mon travail sur l’étiquetage du cidre

 

Je suis heureux que le cidre soit mis à l’honneur dans ce documentaire, je travaille depuis plus d’un an à un étiquetage clair et transparent  (liste ingrédient + méthode de fabrication) des bouteilles et à l’encadrement de la définition du terme « traditionnel ».

Il y a de la place pour tous types de cidres seulement si le consommateur peut choisir en conscience.

Aux cotés des cidriers indépendants, je continuerai de défendre notre patrimoine culinaire régional en participant aux réunions de négociation prévues au ministère de l’économie et des finances .

 

L’importance des langues régionales

 

Je souhaite que soit reconnue l’importance des langues régionales pour notre patrimoine et l’histoire de nos régions.

Avec les députés de la majorité, nous soutenons le travail de promotion et de respect de celles-ci. 

Prochainement, nous prendrons des initiatives  pour que les langues régionales soient bien un patrimoine immatériel à sauver et surtout à promouvoir. 

Par ailleurs, grâce à la mobilisation des députés bretons de la majorité autour de Richard Ferrand, je salue la décision de Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, qui par décret, va autoriser l’utilisation des signes diacritiques dont le tilde par l’Etat civil.

Les langues régionales et la langue bretonne en particulier méritent un débat apaisé pour faire évoluer les choses correctement dans un esprit de co-construction.