Réforme des retraites : préservons la singularité de nos forces armées

Réforme des retraites : préservons la singularité de nos forces armées

Dans le cadre de la réforme des retraites, j’ai déposé plusieurs amendements visant à préserver la singularité de nos forces armées.

J’ai notamment proposé que les dispositions spécifiques aux militaires soient insérées dans le code des pensions civiles et militaires, et non pas dans le code de la sécurité sociale – comme le prévoit aujourd’hui le projet de loi déposé par le Gouvernement.

Tout l’enjeu réside dans la protection de la singularité militaire

L’état militaire se distingue de toute autre catégorie au sein de l’appareil de l’Etat, de par la spécificité du statut qui le régit et de par la nature même de l’engagement du soldat. Aussi, il convient de différencier ce statut singulier, de le protéger et de reconnaître l’engagement de nos militaires.

En effet, lorsqu’une femme ou un homme s’engage dans nos armées, il ne fait pas le choix d’une carrière mais réalise le choix d’une vie : une vie consacrée à un idéal et à l’engagement pour la Nation. Cet état de fait, dont les maîtres mots sont discipline, disponibilité, loyalisme et devoir de neutralité, est le quotidien des militaires. Leur engagement, c’est malheureusement aussi parfois ôter la vie des autres, ou perdre la sienne.

La Nation a un devoir de reconnaissance à leur égard, à l’égard de ceux qui la défendent, ceux qui acceptent autant de sujétions pour lui permettre de forger ses héros.