Jean-Michel Jacques répond à la CFDT sur la réforme des retraites

Jean-Michel Jacques répond à la CFDT sur la réforme des retraites

Article du Télégramme du 14/01/20 issue du droit de réponse ci-dessous :

Droit de réponse aux propos tenus par Jean-Marc Thépaut Secrétaire général de la CFDT du Morbihan

Les territoires ruraux et leurs habitants sont tout aussi importants que le travail mené par les syndicats. Je déplore le mépris de Monsieur Thépaut à leur égard. Le rôle d’un député est de respecter ses engagements et d’être auprès de tous ses concitoyens et pas seulement de ceux qui crient le plus fort. Pour ces différentes raisons,  je n’ai pas annulé ma présence à la cérémonie des voeux du Maire de Plouray à sa population.

 

Monsieur Thépaut ne m’a annoncé son rassemblement que deux jours avant, soit le jeudi, alors que la veille, le mercredi,  nous avions convenu ensemble d’un rendez-vous le vendredi 17 janvier. Cette précipitation s’explique sûrement par une surenchère stérile entre la CFDT et l’intersyndicale. D’ailleurs le projet de loi ne sera discuté à l’Assemblée nationale qu’à partir du 17 février, ce qui contredit cette notion d’urgence à l’égard d’une rencontre avec les députés.

 

Ces pratiques syndicales douteuses ne sont pas à la hauteur des enjeux des réformes que nous devons mener.