Visite de la Maison des Aidants à Caudan

Visite de la Maison des Aidants à Caudan

Le vendredi 13 décembre dernier, invité par l’association Kassiopée je me suis rendu à la Maison des Aidants, présente sur la commune de Caudan et ouverte depuis janvier 2016. Son objectif est d’aider les aidants et les reconnaître dans leur juste place.

Après un diagnostic de territoire sur les structures de répit en Bretagne et dans le Morbihan, réalisé en 2013, l’association a ouvert cette première structure, d’une forme inédite, qui s’adresse à tous les aidants familiaux, accompagnant un ou une proche concerné par une maladie.

Leurs objectifs de prévenir de l’isolement social, de l’épuisement, de proposer du répit aux aidants par un accompagnement spécifique sont déclinés par la programmation de différents ateliers quotidiens dont le soutien psychologique, le bien-être, la réflexologie, la création artistique, la sophrologie, etc.

Ensemble nous avons évoqué leur mode de fonctionnement, leurs volontés et leurs aspirations pour un possible développement de leurs actions sur un territoire différent.  Voulant conserver leur modèle de petite structure associative de proximité et au contact direct des aidants, ils espèrent ainsi pérenniser leurs activités grâce à des subventions diverses et un financement sûr et pérenne.

 

 

En France, 1 personne sur 6 est « aidante » envers un proche, cela représente 8 à 11 millions de Français.

Pour leur venir en aide et les soutenir, beaucoup d’initiatives ont été incarnées par les associations ou les collectivités locales pour informer et accompagner les proches aidants, comme c’est le cas pour la Maison des Aidants de Caudan.

C’est pourquoi, le 23 octobre dernier, accompagné de Madame Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé et de Madame Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, le Premier Ministre Edouard PHILIPPE a présenté la stratégie « Agir pour les aidants ».

Dotée de 400 millions € pour la période 2020-2022, dont 105 millions € réservés au répit des aidants, son objectif est de reconnaître les aidants dans notre société, faciliter leur vie, et soutenir ceux qui sont particulièrement en difficulté.

La stratégie a été co-construite avec des proches aidants et des associations qui les représentent, afin de répondre le plus justement possible à leurs besoins et de leur apporter des solutions concrètes : besoin de reconnaissance, d’accompagnement, d’aide, de répit.

Ses objectifs sont déclinés en six priorités, dont 17 mesures concrètes :

  1. Rompre l’isolement des proches aidants et les soutenir au quotidien dans leur rôle :

Mise en place d’un numéro téléphonique national de soutien des proches aidants dès 2020 et d’une plateforme numérique « Je réponds aux aidants » d’ici 2022,

  1. Ouvrir de nouveaux droits sociaux aux proches aidants et faciliter leurs démarches administratives :

Création d’un congé proches-aidants qui sera indemnisé et sera pris en compte dans le calcul de la retraite dès 2020 (mesure présente dans le PLFSS pour 2020),

  1. Permettre aux aidants de concilier vie personnelle et vie professionnelle : 

Le soutien aux proches aidants sera inscrit parmi les thèmes de la négociation obligatoire des entreprises (au titre de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises) dès 2020,

  1. Accroître et diversifier les solutions de répit :

Lancement d’un plan national de renforcement et de diversification des solutions de répit doté d’un financement supplémentaire de 105 millions d’euros sur la période 2020-2022,

  1. Agir pour la santé des proches aidants :

Instauration d’un « réflexe proches aidants » dès 2020 chez les professionnels de santé ou d’accompagnement,

6. Épauler les jeunes aidants :

Sensibilisation des personnels de l’Education nationale et aménagement des rythmes d’études pour les étudiants aidants, dès la fin 2019.