Inauguration de l’école Raymond Queudet à Le Croisty

Inauguration de l’école Raymond Queudet à Le Croisty

Après plusieurs mois de travaux d’extension et de rénovation, l’école publique Raymond Queudet de la commune du Croisty a été inaugurée le 28 septembre dernier, en présence des parents d’élèves, de la directrice, des élus locaux, de Monsieur le Sous-Préfet, et des représentants de l’Education nationale.

 

Cette école tient son nom d’un enseignant de la commune, résistant, arrêté dans l’école en 1944 et déporté au camp de Neuengamme, en Allemagne, puis transféré à celui de Ravensbrück et MalchowUne fois libéré en 1945, il a repris son métier d’instituteur et est devenu Président de la section du Morbihan de l’Amicale des déportés de Neuengamme. Nommé chevalier de la Légion d’honneur, en 1961, puis officier en 1971, ainsi qu’officier dans l’Ordre National du Mérite, en 1966. Il restera instituteur à l’école jusqu’en 1948.

 

Aujourd’hui, l’école qui porte fièrement son nom depuis 2016, compte 60 élèves répartis de la maternelle au primaire. Avec ces nouveaux équipements, dont une ludothèque-médiathèque, ce sont des services et activités diversifiées qui sont apportés aux enfants et à leurs familles. De quoi renforcer l’attractivité de l’école, mais aussi de la commune située en zone rurale, qui dispose désormais de matériels et d’équipements neufs, pratiques et répondant aux besoins de ses habitants.

Les travaux ont également consisté en la valorisation des infrastructures et la rénovation thermique des bâtiments anciens, tout en conservant leur aspect, leur histoire, réel patrimoine de la commune. Aussi, en valorisant des structures existantes et en repensant la consommation énergétique du bâti, de réelles économies d’énergies et financières vont être réalisées dans la commune.

Cette rentrée 2019 a été marqué par l’entrée en vigueur de nouvelles mesures, dont la lutte contre les inégalités qui s’exprime principalement par l’instruction obligatoire dès trois ans, venant réellement renforcer l’importance pédagogique des écoles maternelles dans l’apprentissage du langage et des savoirs fondamentaux. L’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire traduit la volonté de la majorité présidentielle d’agir à la racine des inégalités, avec une attention constante aux élèves les plus fragiles, au même titre que les dédoublements de classe en CP et CE1 en zones d’éducation prioritaire.