Rencontre avec les syndicats du Groupe Hospitalier de Bretagne Sud

Rencontre avec les syndicats du Groupe Hospitalier de Bretagne Sud

Fin août, j’ai rencontré, à tour de rôle, les membres du syndicat CFDT santé sociaux, puis ceux de Sud Santé Sociaux 56 du Groupe Hospitalier de Bretagne Sud, premier employeur du territoire.

Ces deux rencontres avaient pour objectif de discuter du GHBS et notamment de l’évolution de la structure depuis le regroupement, survenu le 1er janvier 2018, et des élections syndicales de décembre dernier.

 

Chaque syndicat m’a fait part de la situation des EHPAD du groupement. Je partage avec eux cette volonté de réformer et d’optimiser le système actuel de santé, par un glissement de compétences entre les personnels soignants, au profit des plus fragiles, comme les personnes âgées dépendantes.

Depuis que je suis Député, j’ai été à plusieurs reprises interpellé à ce sujet, j’ai aussi visité différents EHPAD et structures d’accueil de personnes âgées de ma circonscription, ce qui m’a décidé à agir à mon niveau. J’ai en effet, interrogé le Ministère des Solidarités et de la Santé en octobre 2018 sur le suivi des personnes âgées à domicile.

 

 

La discussion s’est ensuite poursuivie sur les services d’urgences. En 2018, plus de 90 000 passages y ont été comptabilisés au GHBS, dont près de 70 000 aux urgences du Scorff à Lorient.

Nous sommes revenus ensemble, sur les dernières annonces du Ministère des Solidarités et de la Santé, qui tentent d’enrayer cette crise en prenant en compte les remontées de terrain et par la création d’une Mission nationale pour Refonder les Urgences, constituée par les professionnels concernés et confiée à Thomas MESNIER, collègue député LREM de Charente.

En tant qu’ancien infirmier, je connais les compétences et l’exigence de ce métier d’autant plus dans les services d’urgences qu’il faut tenter de désengorger au maximum, en luttant notamment contre les déserts médicaux.  C’est principalement l’objectif de la loi Ma Santé 2022, votée en juillet dernier, qui réorganise l’offre de soins, vers plus de proximité :

  • Réorganisation de la carte hospitalière : 500 hôpitaux de proximité recentrés ;
  • Plus de coordination entre les professionnels et groupement hospitalier de territoire ;
  • Meilleur accès grâce au numérique : espace numérique de santé ;
  • Création de projets territoriaux de santé : actions coordonnées et lisibles.