Question écrite : Aide à la mobilité en cas de reprise d’activité en contrats courts

Question écrite : Aide à la mobilité en cas de reprise d’activité en contrats courts

M. Jean-Michel Jacques interroge Mme la ministre du travail sur l’aide à la mobilité en cas de reprise d’activité sur des contrats courts. L’un des critères d’attribution de l’aide à la mobilité octroyée par Pôle emploi est la durée minimum de 3 mois consécutifs du contrat de travail, qu’il soit à temps plein ou à temps partiel. Alors que 30 % des personnes au chômage ont déjà refusé un emploi à cause des frais inhérents aux transports ou à l’hébergement, l’aide à la mobilité sur les contrats courts permettrait aux personnes concernées de remettre le pied à l’étrier, notamment à la suite d’un chômage de longue durée mais aussi dans le cas des intermittents du spectacle en cours d’acquisition de leur statut (moins de 507 heures). Aussi, il lui demande de bien vouloir l’informer des éventuelles pistes de réflexion relatives à la modification de ce critère d’attribution de la prime à la mobilité.

En attente de la réponse