Question écrite : Harcèlement scolaire

Question écrite : Harcèlement scolaire

Monsieur Jean-Michel Jacques attire l’attention de Monsieur le ministre de l’éducation nationale sur la nécessité de mettre en place une véritable politique de lutte contre le harcèlement scolaire. Aujourd’hui, 10% des élèves à l’école primaire, 6% des collégiens et 1,4% des lycéens seraient victimes d’intimidation, de torture psychologique et de violences physiques, soit près de 700 000 élèves.
L’essor des nouveaux moyens de communication – et notamment des réseaux sociaux – a étendu le spectre du harcèlement scolaire, lequel se poursuit en dehors de la sphère éducative et s’immisce jusque dans la sphère privée des élèves.
Il est plus que jamais essentiel de poursuivre le travail de prévention et la prise en charge psychologiques des enfants harcelés, afin que ceux-ci puissent avoir les armes nécessaires pour sortir de l’état de souffrance dans lequel ils sont.
Aussi, il lui demande de bien vouloir lui indiquer quels moyens il compte développer afin de prévenir, préparer et soutenir au mieux les élèves face au harcèlement scolaire.