Hôpital de Guémené-sur-Scorff : « La ruralité n’est pas une variable d’ajustement »

Hôpital de Guémené-sur-Scorff : « La ruralité n’est pas une variable d’ajustement »

L’hôpital de Guémené-sur-Scorff est indispensable, d’autant plus que cette partie du territoire se trouve en zone de désertification médicale. Notre système de santé doit être accessible et de qualité dans TOUS nos territoires. Les territoires ruraux et leurs habitants ne doivent pas être la variable d’ajustement des politiques du Département.

La population du centre bretagne est en croissance mais vieillissante au même titre que l’ensemble de la population morbihannaise. Dès lors, je soutiens le projet capacitaire validé en octobre 2014 et m’oppose aux velléités de fermeture de lits portées par la majorité départementale menée par Monsieur Goulard pour de nombreuses raisons :

-L’hôpital à un taux d’occupation de quasiment 100%

-L’ensemble du projet serait à repenser

-Le projet prendrait encore de nombreux mois de retard

-Les études de maitrise d’œuvres ont déjà couté 500 000 €

-L’ARS a versé 2 millions d’euros au titre de l’investissement

Il est plus qu’indécent que les impôts de nos concitoyens soient jetées par les fenêtres de cette manière.

 

Article du Télégramme du 17 octobre 2018