Question écrite : Moyens donnés aux officiers en charge du volet influence à l’étranger

Question écrite : Moyens donnés aux officiers en charge du volet influence à l’étranger

M. Jean-Michel Jacques attire l’attention de Mme la ministre des armées sur les moyens donnés à la politique d’influence de la France à l’étranger. En effet, dans les représentations militaires et de la défense de la France auprès d’organisations internationales (OTAN, UE, ONU), un officier supérieur est en charge de la politique d’influence de la France. Le rôle de ces officiers est primordial, puisqu’ils participent au développement du réseau de défense français à l’étranger et sont parties intégrantes du réseau diplomatique de défense, dont l’importance est soulignée dans la Revue stratégique 2017 et la loi de programmation militaire 2019-2025. Aujourd’hui, aucune enveloppe financière n’est directement dédiée à ce type de missions effectuées par l’officier en charge du volet influence, afin qu’il puisse organiser des évènements, des rendez-vous de travail, etc. Dans les faits, le financement est laissé au bon vouloir des représentants militaires et de leurs adjoints, qui acceptent ou non qu’une partie de leurs frais de représentation soit utilisée à cet effet. Il souhaiterait donc lui demander si une enveloppe permettant aux officiers en charge de la politique d’influence de la France à l’étranger, dont la mission est de développer notre réseau de défense et de participer au rayonnement du pays, est envisagée. Il lui demande aussi de bien vouloir lui indiquer quelles pourraient être les mesures mises en œuvre pour pallier les difficultés rencontrées par ces personnels.