Anciens combattants : fin d’une injustice !

Anciens combattants : fin d’une injustice !

Tous les soldats engagés en Algérie pourront bénéficier de la carte du combattant. Ainsi, nous marquons la fin d’une injustice intolérable.

C’est une demande ancienne que la majorité s’apprête à satisfaire après des décennies d’inaction de la part des gouvernements précédents.

Le prochain projet de loi de finance 2019 permettra d’attribuer la carte du combattant aux militaires français engagés en Algérie entre juillet 1962 et juillet 1964.

Les associations d’anciens combattants revendiquent ce droit depuis 40 ans. En effet, malgré les accords d’Evian, un contingent de 103 000 militaires est toujours présent sur le sol algérien et exposé à des risques accrus. Entre Juillet 1962 et juillet 1964, 535 militaires français, appelés et engagés, sont « morts pour la France ».

Cette annonce est le résultat d’un large travail de concertation et d’écoute, entre les représentants du monde combattant, les parlementaires et le gouvernement.