Notre-Dame-des-Landes : une décision courageuse

Notre-Dame-des-Landes : une décision courageuse

Je tiens à saluer la décision éminemment courageuse du gouvernement concernant le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Cinquante ans de conflit doivent aujourd’hui prendre fin. Après l’inaptitude des dirigeants de l’ancien monde à trancher la question, il a été finalement décidé de ne pas construire ce grand pôle aéroportuaire.

Cette solution ne pouvait faire consensus. Néanmoins, elle est issue de mois de concertation, avec l’ensemble des parties prenantes et fait suite au rapport d’experts spécialement désignés. L’essentiel pour notre région est d’assurer un flux suffisant de vols internationaux pour le grand-Ouest. Aussi, il existe d’autres solutions, notamment la mise en réseau des aéroports et des plates-formes ferroviaires.

Que l’on soit pour ou contre un tel projet, il n’en demeure que l’évacuation de la ZAD constitue une nécessité absolue. Nous ne saurions tolérer, au sein de notre République, des zones de non-droit dans lesquelles des individus continuent de braver la Loi.

Je tiens à faire part aux nombreuses forces de l’ordre en présence de mon soutien pour la mission extrêmement complexe qu’ils devront effectuer. Les Français vous observent, montrez-leur, à nouveau, votre aptitude à gérer des situations si délicates avec l’exemplarité dont vous savez faire preuve. Je pense en particulier aux nombreux gendarmes de tous les groupements du Morbihan dépêchés sur les lieux.