La commission de la défense nationale et des forces armées

La commission de la défense nationale et des forces armées

La commission de la défense nationale et des forces armées est l’une des huit commissions
permanentes de l’Assemblée nationale.

Les commissions permanentes examinent les projets et les propositions de lois relevant de leur
champ de compétence avant tout examen en hémicycle, sauf si une commission spéciale est créée à cet effet.

Les commissions permanentes exercent également une mission de contrôle très importante. Ainsi,
elles ont la capacité de procéder à des auditions de responsables publics, à créer des missions
d’informations sur un sujet particulier, ou contrôler l’application des lois par le Gouvernement grâce
à la rédaction de rapports.

Les domaines de compétence de la commission de la Défense nationale et des forces armées sont :

  • L’organisation générale de la défense ;
  • Les liens entre l’armée et la Nation ;
  • La politique de coopération et d’assistance dans le domaine militaire ;
  • Les questions stratégiques ;
  • Les industries de défense ;
  • Les personnels civils et militaires des armées ;
  • La gendarmerie ;
  • La justice militaire et les anciens combattants.

 


 

En tant que Vice-président de la commission de la défense nationale et des forces armées, élu par
mes pairs, je suis amené à m’intéresser de près à toutes les questions que traite la commission.
Aussi, je prends une part active aux débats qui animent nos séances, en interrogeant les
personnalités auditionnées, en soulevant diverses problématiques liées à nos forces, à leur emploi et
à leurs moyens.
Le travail en commission de défense constitue la majeure partie de mon travail à l’Assemblée
nationale. En effet, mes vingt-deux années de service au sein de la Marine nationale et dans les
commandos m’ont apporté une expertise réelle, nécessaire à la compréhension de ces sujets.
En dehors des divers travaux en commission, je suis également amené à rencontrer les acteurs
majeurs du monde de la défense nationale. Ces entretiens, avec les plus hauts responsables civils et
militaires, me permettent de mieux appréhender les dynamiques existantes, de concilier les points
de vues et d’anticiper les défis futurs auxquels notre Nation doit faire face.